BIODIVERSITÉ : Trame verte, bleue et noire

La trame verte, bleue et noire (TVBN) est une démarche qui vise à maintenir et à reconstituer un réseau biologique pour que les espèces animales et végétales puissent assurer leur cycle de vie (circuler, s’alimenter, se reproduire et se reposer).

L'agglomération d'Évreux lance son étude "Trame verte, bleue et noire"

Évreux Portes de Normandie a lancé en février 2022 son étude TVBN dans le but de décliner, à l’échelle de l’agglomération, son propre réseau de réservoirs et de corridors écologiques.

L’étude, prévue pour une durée de 30 mois, se déroulera en trois temps.

Paysage de nuit

Phase de diagnostic

La phase de diagnostic du territoire est en cours de réalisation. Dans ce cadre, des journées de concertation regroupant élus, partenaires et citoyens autour d’atelier thématiques seront mis en place du 5 au 7 juillet 2022. En complément, des sorties découvertes nature seront organisées durant l’été.

Programme

  • Mardi 5 juillet : Évreux (27) - Hôtel d'agglomération*
    14h-16h30 : Atelier 1 "Urbanisme"
    17h30-19h30 : Sortie nature sur les coteaux de Saint-Michel

 

  • Mercredi 6 juillet : Saint-André-de-l'Eure (27) - Espace la Mère Michel**
    9h30-12h : Atelier 2 "Agriculture et Forêt"
    14h-16h30 : Atelier 3 "Milieux aquatiques et zones humides"

 

  • Jeudi 7 juillet : Évreux (27) - Hôtel d'agglomération*
    9h30-12h : Atelier 4 "Trame Noire"
    14h-16h30 : Atelier 5 "Transports"

*Hôtel d'agglomération : Salle du Conseil, 9 rue Voltaire, Évreux (27)

**Espace la Mère Michel : rue Chanoine Boulogne, Saint-André-de-l'Eure (27)

Réservation obligatoire

au 02 32 31 73 30 ou par mail : environnement@evreux.fr

 

Trame verte et bleue : une politique intégrée

L’Office français de la biodiversité accompagne l’ensemble des acteurs concernés par la mise en œuvre de la politique Trame verte et bleue. Celle-ci, au croisement entre protection de l’environnement et aménagement du territoire, a vocation à préserver et remettre en bon état les continuités écologiques aquatiques et terrestres.

Qu’est-ce que la Trame verte et bleue - TVBN ?

Pour se reproduire, se nourrir, se reposer ou pour migrer, les espèces animales et végétales ont besoin de se déplacer. Cela permet également aux espèces d’adapter peu à peu leur répartition géographique au changement climatique en atteignant des lieux où les conditions de vie – température ou pluviométrie par exemple - sont plus favorables à leur développement.
Or, l’urbanisation, la construction d’infrastructures comme les routes, les voies ferrées ou les barrages ou encore l’agriculture intensive réduisent la surface des espaces naturels et les fragmentent, limitant ainsi les possibilités de déplacement des espèces.

Pour répondre à cette problématique, une politique de préservation de la biodiversité visant à maintenir et à remettre en bon état les continuités écologiques dans les territoires a été mise en place : la Trame verte et bleue (TVB). Elle vise ainsi à freiner l'érosion de la biodiversité résultant de l’artificialisation et de la fragmentation des espaces.

Trame verte et bleue - TVB

La partie « verte » correspond aux milieux naturels et semi-naturels terrestres et la composante « bleue » fait référence au réseau aquatique et humide (fleuves, rivières, zones humides, estuaires…). Mais la TVB englobe d’autres types de trames écologiques, comme la Trame noire qui s’est fortement déployée en France ces dernières années autour de la question de la fragmentation des habitats naturels par la lumière artificielle, ou d’autres sujets émergents comme la Trame brune pour les sols ou la Trame blanche en lien avec la pollution sonore.

Trame noire TN

Si la pollution lumineuse et ses effets sont encore peu connus et intégrés dans les politiques publiques en faveur de la biodiversité, elle cause de nombreuses perturbations à la faune et à la flore notamment en fragmentant les habitats naturels pour les espèces nocturnes.

Qu’est-ce que la Trame noire ?

Si la Trame verte et bleue (TVB) concerne toutes les continuités écologiques, sur le terrain elle a souvent été envisagée essentiellement pour les espèces diurnes.
Afin de mettre l’accent sur les spécificités de la fragmentation des habitats par les éclairages artificiels durant la nuit, l’Office français de la biodiversité porte la démarche de Trame noire qui a pour objectif de lutter contre ce phénomène. Elle s’inscrit donc pleinement dans la politique TVB.
Si la pollution lumineuse et ses effets sont encore peu connus et intégrés dans les politiques publiques en faveur de la biodiversité, elle cause de nombreuses perturbations à la faune et à la flore nocturne notamment par la fragmentation des habitats naturels.
Par exemple, les oiseaux et les insectes nocturnes se repèrent et s’orientent en fonction des étoiles ou de la lune. Ils sont attirés par ces sources lumineuses artificielles et perdent leurs repères. Au contraire, d’autres espèces comme les chauves-souris fuient la lumière, et ces installations constituent pour elles des barrières quasiment infranchissables qui fragmentent leur habitat. La présence de lumière artificielle perturbe également le cycle de vie des êtres vivants et a notamment un effet sur la saisonnalité des végétaux.
Pour lutter contre ces effets, la démarche de Trame noire a été mise en place avec pour objectif de préserver ou restaurer un réseau écologique propice à la vie nocturne.

[Source : Office Français de la biodiversité]

logo "Territoires engagés pour la nature"

Logo de l'office français de la biodiversité

Dernière mise à jour le 13/06/2022